La vie au paradis n’est pas toute rose

Voici une histoire vécue il y a quelques jours.
Un touriste est mort noyé à quelques kilomètres de là.
Un accident cela arrive.
Sauf que ce lieu est dangereux et de nombreux guides et gardes sont sur place.
Etant un lieu sacré, il y a des règles à respecter et de nombreuses personnes sont présentes pour en informer les touristes.
Sauf que cette fois ci personne n’a rien dit à ce pauvre jeune de 20 ans.
Ses origines en sont pour quelques choses. Malgache mais « merle » (une ethnie de Madagascar).
Si un vaza (étranger blanc) s’approche de ce lieu on lui saute dessus en disant que c’est très dangereux et qui ne faut pas se baigner là.
Cette forme de racisme est dur à comprendre car cette fois ci elle a entrainé un mort indirectement.

IMG_4561mod

Mais ce racisme va encore plus loin. Aucune autorité ne s’est déplacé.
Ce sont les restaurateurs et hôteliers du coin qui ont dû mettre la pression à la police et au préfet pour récupérer le corps.
Ils ont trainé les pieds deux jours.
Durant deux jours, la maman a vu le corps de son fils dérivé au grès des courants et se faire manger par les tortues sous le regard curieux, voir amusé des habitants.
Horrible, impensable…

3 jours après l’accidents, tout les élus ont débarqué car ils ont appris que c’était un membre de la famille présidentielle qui s’était noyé… Le corps est maintenant loin.

Ce racisme omniprésent est vraiment dur à cerner car ancrer dans les traditions locales.
Ici l’accident s’explique comme ça :

 « C’est normal, la mer n’aime pas les « merles »… »

No Comments

Laisser un commentaire